Conflits de famille d’Alison Lurie

C’est comme un roman victorien, avec ces sombres intrigues de cœur, d’honneur, et le qu’en-dira-t-on des cercles mondains. S’il n’y avait des breaks, des joints, les pantalons pattes d’eph’ et les chaînes stéréo, il pourrait y avoir des métayers, des maladies obscures, des calèches et la saison des bals. Comme un roman victorien moderne, amer…

Cahiers de poèmes #21

When I am an old woman I shall wear purple With a red hat which doesn’t go, and doesn’t suit me. And I shall spend my pension on brandy and summer gloves And satin sandals, and say we’ve no money for butter. I shall sit down on the pavement when I’m tired And gobble up…

La fin de l’homme rouge, Svletana Alexievitch

Lorsque qu’elle a reçu le prix Nobel de littérature en 2015, je n’avais encore jamais ouvert un livre de Svletana Alexievitch. Intriguée, j’avais parcouru sa bibliographie, un peu distraitement, et je l’avais rapidement oubliée. Un an après, en haut d’une pile de livres posée en équilibre sur une marche d’escalier, dans la maison de mes…

Recette automnale: Brioche à la courge

Brioche à la courge Attention, il vous faudra préparer votre brioche la veille pour la déguster au petit-déjeuner. Choisissez dans votre panier une courge : courge musquée, sucrine du Berry, potiron, ou si vous voulez ma préférence : Butternut ou potimarron. Otez la peau et les pépins, puis faites cuire la chair à la vapeur ou au…

Vingt minutes de silence d’Hélène Bessette

Un homme est mort, de mort violente. Puisqu’il y a un revolver. C’était un père de famille. Autour de lui, sa femme, son fils, et la bonne. Le médecin, qui est aussi le voisin, n’a pas été appelé aussitôt, mais après vingt longues minutes. Pourquoi, pour qui ? Le revolver appartenait au père, qui revenait…

Réjouissons-nous ! – la fanfare Eyo’Nlé

Depuis aussi loin que je me souvienne, j’aime les fanfares. Attention, pas celles qui ne rigolent pas, pas celles qui suivent les majorettes, et dont les musiciens, rangés et déguisés comme des militaires, marchent à la baguette. J’aime les fanfares pour leurs cuivres chauds, et parce que les musiciens de fanfares répandent toujours une grande…

Cahier de poèmes #20

DU LUXE ET DE L’IMPUISSANCE Et parfois, je me sens impuissant. Inutile, dans l’incapacité de tout, restant là à ne plus rien pouvoir faire, faire ou dire. Etre aveugle et sourd et imbécile encore, silencieux de ma propre imbécillité. Attendre et subir mon impuissance. Etre démuni et devoir renoncer. Etre immobile dans l’incapacité de prendre…

Ivan Illich, Une société sans école.

Ivan Illich (1926 – 2002) est un penseur de l’écologie politique. Prêtre catholique, il crée en 1956 un centre de formation dans la communauté portoricaine à New-York destiné à former les prêtres à la culture latino-américaine. En 1966, il ouvre une université libre à Cuernavaca au Mexique, le Centre interculturel où il développe avec d’autres…