Sommeils

Dans le noir de son lit mon enfant se retourne

J’entends ses petites mains sur les barreaux

La nuit commence

*

Petite boule dans mes bras

Bouche contre tête je chante sans bruit

Coeur apaisé, bien blotti

Tu t’endors, et ta belle confiance

Irrigue comme une source

*

Le matin perce à peine sous le rideau

ton lit est encore un refuge

de sommeil

quand l’ennui tout à coup se fait sentir

alors

la couverture valse et tu appelles

maman !

Vite, donne moi du lait et ouvre les rideaux

il est urgent que je regarde le toit car je me demande

si les pigeons sont toujours là.

*

Sous ton berceau j’ai déposé boutons d’or et oiseaux,

Avec sérieux, tu les assembles

Et ta chambre déborde

De grands soleils à plumes

Elise

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. feltgen virginie dit :

    c’est BEAU , petite Maman douce !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *