PUP – Le rêve se poursuit

Ce n’est pas si souvent que l’on trouve la musique dont on avait besoin. J’ai eu cette surprise, il y a bientôt trois ans, grâce à un concert du groupe PUP au festival Groezrock. J’ignorais encore à quel point me manquait cette sensation chaude dans la poitrine qui vient en écoutant des musiques vraiment énergiques et mélodieuses.

J’ai grandi musicalement grâce à des genres dit mineurs comme le rock, le punk rock et la pop en général parce que j’y avais trouvé cette émotion. Comme auditeur je recherche souvent une montée de joie, d’énergie positive, d’enthousiasme. Une sensation de puissance qui donne envie de danser, de remuer les bras, les jambes, de sauter ou de tout casser. Pour ce que j’en sais, PUP fait ça à tous ceux qui lui prêtent une oreille.

Comme tous les grands artistes ou professionnels, PUP donne l’impression d’une facilité extraordinaire. Les mélodies restent dans la tête (elles sont littéralement reprises « en choeur ») aussitôt. Sur scène le groupe communique  son bonheur de jouer et ne donne jamais l’impression de ramer derrière la pourtant grande technicité de leurs compositions. Le sourire aux lèvres, la générosité (il est de notoriété publique que PUP jouera dans votre garage contre une bonne soirée et un bon accueil s’ils le peuvent) les caractérisent plutôt.

Avec un premier disque largement acclamé  (« PUP ») et un deuxième qui n’a pas déçu une attente pourtant immense (« The dream is over »), PUP n’a pas une très longue carrière mais un quasi record de présence « sur la route » comme on dit. Après avoir tenu le pari de jouer plus de 200 concerts en un an, c’est un groupe qu’on a du mal à imaginer vieillir. Si l’on souhaite en entendre le plus possible, il est clair qu’une telle fulgurance aura du mal à durer, et le chanteur a déjà du laisser reposer un peu ses cordes vocales pour calmer le jeu. De toute cette fatigue, on ne perçoit absolument rien ni dans les prestations live du groupe ni dans les albums, si l’on excepte les paroles du titre « If this tour doesn’t kill you I will », où l’inévitable thème de la vie de tournée est magnifié avec un humour très noir.

puplive

PUP est un de ces rares groupes « complet », aux talents multiples (le contraire du sarcasme contenu dans l’acronyme « Pathetic Use of Potential ») : de très bons musiciens, de très bons chanteurs et paroliers, un vrai sens de la scène et de la mise en scène (voir les clips vidéos, tous impeccables, qui prouvent qu’ils savent s’entourer et ont bon goût).

Et tout cela est aussi harmonieux que les choeurs dont ils sont des maîtres incontestables après seulement quatre années de carrière, deux albums, plusieurs centaines de concerts et une dizaine de clips.

Si PUP fait partie d’une sorte de fournée de très bons groupes venus ces dernières années d’Amérique du Nord surtout (et notamment du Canada) comme Iron Chic, The Dirty Nil, The Menzingers, The Hotelier etc…, cela faisait longtemps que la musique à l’énergie « punk », pour le dire comme ça, avait croisé une telle intelligence du rythme, des mélodies et du jeu « ensemble ». Il y a par exemple un côté math-rock très présent dans la musique de PUP qui surprend parce que tout y est aisément dansant (comment se fait-il qu’il soit si facile de suivre des mesures aussi complexes ?). C’est une musique « positive » avant toute chose : on y entend beaucoup d’émotions différentes, sur des registres variés et qui déjouent l’évidence. Il y a de l’amour, de l’amitié et pas de résignation, une certaine éthique de « lifer », du « vivant ».

Il resterait à égrener les noms de mes chansons préférées mais je crois sincèrement que les deux albums forment chacun une unité bien construite et que cela vaut la peine de se laisser aller à tout écouter.

Pour conclure donc : c’est de la musique qui va très très vite, mais qui ne laisse personne sur le quai. On en sort plus fort, plus chaud et prêt à affronter le monde avec le sourire de la détermination : on n’en avait pas besoin ?

PUP sera en concert à l’Espace B à Paris le 29 Janvier.

robin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *