Cahier de poèmes 14#

Trois personnages d’une banalité éprouvée s’abordent à des titres poétiques divers (du feu, je vous prie, quelle heure avez-vous, à combien de lieues la prochaine ville ?), dans un paysage indifférent et engagent une conversation dont les échos ne nous parviendront jamais. Devant vous, le champ de dix hectares dont je suis le laboureur, le…

Cahier de poèmes #13

COMPLAINTE DE VINCENT A Paul Eluard A Arles où roule le Rhône Dans l’atroce lumière de midi Un homme de phosphore et de sang Pousse une obsédante plainte Comme une femme qui fait son enfant Et le linge devient rouge Et l’homme s’enfuit en hurlant Pourchassé par le soleil Un soleil d’un jaune strident Au…

Cahier de poèmes 12#

Un Mot gribouillé sans réfléchir sur une Page Peut stimuler un Œil Quand enveloppé dans les plis de l’éternité Son Auteur Ridé reposera L’Infection se développe dans la phrase Nous pouvons inhaler le Désespoir Comme, venant du fond des Siècles, La Malaria – Emily Dickinson, 1872 Poésies complètes, Flammarion, 2009 illustration du poème : Paul…

Cahier de poèmes 11#

Des chemins de fer amènent les étrangers ils descendent regardent autour d’eux On voit dans leurs yeux perplexes nager des poissons apeurés Ils portent des nez pas comme chez nous des lèvres tristes   Personne ne vient les chercher Ils attendent l’obscurité qui ne fait pas de différences alors ils peuvent retrouver leurs proches dans…

Cahier de poèmes 10#

Ta prononciation merveilleuse Est le sifflement torride d’oiseaux de proie. Oserai-je dire : l’impression vivante De soyeux éclairs de chaleur. « Chut » – la tête s’appesantit. « Psitt » – c’est ma voix qui t’appelle ! Et la distance en est bruissante : Moi aussi je vis sur la terre. On a beau dire…

Cahier de poèmes 9#

La neige a ses rêves qu’elle ignore de tant tomber de ciel sur nous. C’est une proche on peut l’appeler Neige la tutoyer très vite. Mais un salut par amen d’elle et dire Flocon à chaque fois ! Flocon tu fonds sur le cœur de mon père, Flocon tu brûles à son front… Beau neige voix…

Cahier de poème 8#

VOUS DONT LES RICANEMENTS d’obscurs couloirs d’air me donnent la chair de poule Vous dont le visage bouffi rappelle ce masque qu’empruntait souvent à plaisir par-delà les mornes agrestes la lune la lune de mon enfance sordide Vous dont je sens vous dont je sais le cœur aussi vide de tendresse que les puits de…

Cahier de poèmes 7#

Cette nuit, j’ai pensé que les étoiles chantaient en m’éveillant aux accents d’une douce musique.   Mais c’était un accordéon qui se glissait de chambre en chambre et dans la nuit coupante, froide, semait l’angoisse.   Je songeai à la lutte perdue, aux prières, aux imprécations, et longtemps l’écoutai chanter, longtemps encore éveillé.   Robert…