Je ne me laisserai plus jamais bouffer par un crocodile

Commençons comme un souvenir de lecture. Quelque chose d’assez esthétique et d’assez excitant. Je renouvelle ma carte de bibliothèque après avoir, depuis longtemps, abandonné l’espoir de trouver ce temps : flâner dans les rayons, hésiter entre deux ouvrages, repartir les bras chargés, faire de bonnes et des mauvaises surprises, revenir et recommencer. Donc, je suis toute…

L’invention de Morel de Bioy Casares

Ce livre est très court, mais il est percutant, comme un rêve dont on se rappelle tous les détails au matin. Bioy Casares s’est attaqué ici à une thématique fascinante : l’impression de déja-vu, et la vie monotone des âmes perdues. Un homme, persécuté par la justice fuit sur une île abandonnée après que tous…

Épigenèses par Albane Hupin

On dira que la théorie de la préformation et de l’emboîtement, telle qu’elle reçoit ses confirmations du microscope, est abandonnée depuis longtemps. Développer, évoluer, a renversé son sens, puisqu’il désigne maintenant l’épigenèse, c’est-à-dire l’apparition d’organismes et d’organes qui ne sont ni préformés ni emboîtés, mais formés à partir d’autre chose qui ne leur ressemble pas :…

Cahier de poèmes 11#

Des chemins de fer amènent les étrangers ils descendent regardent autour d’eux On voit dans leurs yeux perplexes nager des poissons apeurés Ils portent des nez pas comme chez nous des lèvres tristes   Personne ne vient les chercher Ils attendent l’obscurité qui ne fait pas de différences alors ils peuvent retrouver leurs proches dans…

Cahier de poèmes 10#

Ta prononciation merveilleuse Est le sifflement torride d’oiseaux de proie. Oserai-je dire : l’impression vivante De soyeux éclairs de chaleur. « Chut » – la tête s’appesantit. « Psitt » – c’est ma voix qui t’appelle ! Et la distance en est bruissante : Moi aussi je vis sur la terre. On a beau dire…

La vie obstinée de Wallace Stegner

Un couple de retraités est venu s’installer dans un coin isolé de la Californie pour écouler paisiblement ses dernières années. Joe et Ruth ne s’intéressent plus qu’à la nature (jardinage, bricolage et longues promenades) mais leur voisinage ­immédiat et l’arrivée de nouveaux habitants vont les empêcher de tourner le dos à la “comédie de la…